L’actualité en bref

DEPUIS 2014, ON RÉCUPÈRE MOINS DE DÉCHETS Laurie-Anne Fillion-Talbot Le Québec est devenu l’une des pires provinces en termes de…

Mes favoris

Renaud Fleury

Présenté au Festival de Cinéma de la Ville de Québec le 15 septembre dernier, Une colonie porte principalement sur l’ironie de la jeunesse, nos petites victoires et nos défaites. Le film raconte l’histoire de l’arrivée au secondaire d’une adolescente timide qui s’ouvrira à un encore inconnu pour elle. Teinté d’humour et de drame, le film laisse un message d’espoir. Notons aussi que ce film a remporté le Prix du Jury et le Prix du Public du FCVQ. Le film sortira dans les salles de cinéma en 2019, mais aucune date précise n’est encore fixée. Ce film vous touchera par sa simplicité mais surtout car il est différent et s’assume complètement. Il ouvre la population à la différence.

L’effet magique des Souffleurs – commandos poétiqueS

Laura Doyle Péan

Petit arrêt à Québec entre Montréal et Natashquan pour le commando poétique Les Souffleurs. En tournée au Canada du 14 octobre au 3 novembre 2018, le collectif d’artistes et passeurs d’art français, créé en 2001 par Olivier Comte, est venu se poser quelques jours aux abords de la rue St-Joseph, pour y égailler le quotidien des passants en leur offrant un peu de poésie. Murmurés dans le creux de l’oreille, lancés du toit de la bibliothèque Gabrielle-Roy ou affichés sur des pancartes, les poèmes que nous ont offert ce commando ont su toucher le cœur de la ville.

Délivrons la poésie à Québec!

Laura Doyle Péan

18 octobre 2018, 20h15. Je fais le service des boissons à la librairie Pantoute, où je travaille, pendant la causerie sur le livre Panser le Canada, de Valérie Lapointe-Gagnon, animée par Paul-Albert. L’événement tire à sa fin, mais les membres de l’assistance restent un peu pour discuter entre eux, poser des questions et finir leur verre de vin. «C’est un vin québécois, madame?» me demande-t-on pour la cinquième fois. «Non, c’est un italien, je me contente de répondre avec le sourire. «Ah d’accord!»

L’incroyable Wallace Roney

Laura Doyle Péan

Le 31 octobre 2018, date drôlement choisie à mon avis (quel parent peut se permettre d’aller voir un concert un mercredi soir, qui plus est le soir de l’Halloween?) se produisait l’incroyable trompettiste Wallace Roney au Petit Champlain. C’est devant une salle presque comble que son quintet et lui ont livré une performance extrêmement riche, qui a fait vibrer toute l’assistance. Roney, fidèle à lui-même et a son perfectionnisme, s’est excusé à la fin du spectacle, disant que les pièces interprétés étaient de nouveaux morceaux avec lesquels le band avait encore de la difficulté.

Profondément humain

Alice Salomé Petit

La question était légitime en cette matinée glaciale du samedi 13 octobre : «Que puis-je faire de ma journée?»

La décroissance est-elle le remède miracle ?

Nicolas Patenaude

Épuisement des ressources, espèces en voie d’extinction, pollution, inégalités de richesse croissantes, etc. Le système économique, dans son état actuel, semble nous conduire dans un mur. Existe-t-il des solutions pour cette longue liste de défis planétaires? Selon certains, une partie de la solution viendrait de la décroissance économique. Elle impliquerait une diminution du niveau de vie matériel des plus aisés afin de sauver notre environnement et d’accéder à une plus grande justice sociale mondiale.

Skateboard au féminin

Alice Salomé Petit

Si le skate ne cesse de conquérir les pistes cyclables tant aux abords du Cégep que dans le monde entier, il a également conquis les coeurs de nombreuses jeunes filles. Longboard, cruiser ou street, chacune y trouve désormais son compte. Néanmoins, le chemin semble encore long pour voir les filles sur les rampes des skateparks plutôt qu’assises sur les bancs à regarder passivement leurs homologues masculins pratiquer.

Pour des genres égaux !

Renaud Fleury

Un an après le tsunami du #MoiAussi, dans le cadre de la semaine de l’égalité des genres, une soirée de création était organisée au café étudiant du cégep. Cette soirée organisée par Maude Rochette, Éloise Plante, Laura Doyle-Péan et Élisabeth Côté-Retel, quatre personnes très impliquées dans la vie étudiante, a permis aux étudiants de créer une toile artistique et de montrer certains talents cachés. Le Phoque les a donc interrogées sur ce thème.

Entre deux joints

Raphaël Simard

La légalisation du cannabis est enfin arrivée. La guerre à la drogue est perdue d’avance – on s’en doutait déjà depuis la prohibition de l’alcool dans les années 20, causant plus de torts pour la santé des buveurs de moonshine. Le plus urgent est de chercher à comprendre les dynamiques de l’addiction et réduire les méfaits liés à la consommation, et la légalisation vient renouveler le dialogue sur les bienfaits et les risques de la consommation de cannabis. Parcours d’un pro-légalisation anti-cannabis en terres vaporeuses.